• Le lycée Ali Mellah honore ses retraités.

    Par DDK | 30 juin 2018.

    DRAÂ EL-MIZAN - À la veille des 50 ans de sa création

    Le lycée Ali Mellah honore ses retraités

     
     

    Le lycée Ali Mellah, qui fêtera bientôt ses cinquante ans, a vécu, avant-hier jeudi, un événement exceptionnel. En effet, le collectif des enseignants, à leur tête M. Karim Chaouche, professeur de Tamazight, a invité à une cérémonie-hommage des enseignants et des fonctionnaires, aujourd’hui à la retraite. «Nous sommes très heureux de vous recevoir aujourd'hui (avant-jeudi, ndlr) parmi nous. Au total, nous avons invité les 19 fonctionnaires partis en retraite en 2015, qui, jusque-là, n’avaient jamais été conviés à quelque cérémonie par l’administration, en sus d’enseignants retraités», dira l'initiateur principal de cette cérémonie. La parole a été, ensuite, donnée à M. Mohand Amokrane Boudali, professeur dudit établissement, proviseur et secrétaire général de la direction de l'éducation à la retraite. Celui-ci a rappelé «tous les efforts consentis par la famille de l'éducation au service de l'instruction de nombreuses générations, en dépit du manque de moyens». De son côté, M. Boualem Herda, ex-adjoint de l’éducation (superviseur), a salué cette initiative qu'il juge louable à plus d'un titre. D'autres ont pris la parole pour valoriser ce geste initié par la nouvelle équipe pédagogique. Peu avant neuf heures, les premiers arrivés étaient sur les lieux. «C'est une occasion pour nous de nous revoir après des années. Nous remercions cette jeune équipe d'enseignants. C'est un plaisir de revenir dans l'établissement où nous avions passé les meilleures années de notre jeunesse au service de l'instruction des dizaines de générations», confiera l'un des ex-fonctionnaires, parti en retraite au début des années 2000. Notre interlocuteur ne manquera pas d'avoir une pensée à la mémoire de feu M. Moudir Lounès, ex-enseignant décédé il y a quelques années des suites d’une longue maladie. «Je me rappelle des moments exceptionnels que nous avons passés ensemble. Que Dieu lui accorde Sa Miséricorde. Il était un pilier dans ce lycée», soulignera notre interlocuteur. Avant d'inviter l'ensemble des convives à une collation collective, les anciens et les nouveaux échangeaient dans la bonne humeur et la convivialité : «Je suis fier d'enseigner dans ce lycée qui porte le nom du colonel Ali Mellah, l’un des plus anciens à l’échelle de wilaya. Un établissement qui a vu défiler des générations entières. Celles-ci se souviennent tous de ce lycée. Elles venaient non seulement de la région mais aussi des autres localités d'Ath Douala, en passant par Ouacifs, Ouadhias, Boghni jusqu'à Tizi-Gheniff. On raconte même qu'il y avait des parents d'Alger qui inscrivaient leurs enfants dans ce lycée en internat», déclarera un jeune enseignant. Les retrouvailles entre les fonctionnaires étaient émouvantes. «Ce ne sont pas les cadeaux qui nous importent mais ces moments-là, le fait d’avoir pensé à nous. Je remercie tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette cérémonie», dira un autre retraité. «Nous promettons de perpétuer cette tradition dans notre établissement. C'est le moins qu'on puisse faire», conclura M. Karim Chaouche. Au terme de cette cérémonie, les hôtes du lycée ont été invités à un repas offert par l'administration de l’établissement. A noter que ce dernier avait fonctionné à un moment donné avec un effectif de plus de 1 700 élèves, avec le régime internat fermé en 2008, suite à l'inauguration du lycée d'Aït Yahia Moussa. Cette réception fut une occasion de lancer un appel pour la création des associations d’anciens élèves et enseignants de ce lycée. 
    Amar Ouramdane

    « كتاب اختبارات فصلية السنة الرابعة ابتدائي الجيل الثاني جميع المواد.pdf.BAC 2018. »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :